A Swissman in Kyoto

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 20 juin 2015

梅酒 [umeshu]

Cette année, je change de production. L'an dernier j'avais fait du 柚子酒 [yuzushu (alcool de citron japonais)].
Cette fois ci, j'ai fait de l'梅酒 [umeshu (alcool de prune)]. D'une part pour un peu changer et que j'aime beaucoup cette boisson.
Mais aussi car j'en avais fait une fois en France et je n'étais pas pleinement satisfait du résultât (j'attribut cela aux prunes utilisées qui étaient des "reine Claude" et non des prunes japonaises)

Voici la marche à suivre :

Tout d'abords les ingrédients/ustensiles :
  • 500 g de [ume (prune)]
    DSC_1120.jpg
  • 400 g de sucre en très gros cristaux
    DSC_1117.jpg
  • 0.9 l de ホワイトリカー[howaitolika (white liquor)] à 35°
    DSC_1118.jpg
  • un récipient à 梅酒 [umeshu]
    DSC_1121.jpg
Ensuite il faut ensuite nettoyer les [ume (prune)].

DSC_1127.jpg

Puis il faut leur enlever le pecou (coucou Christelle :D ) à l'aide d'une pointe de couteau ou d'un cure-dent.

DSC_1124.jpg

DSC_1126.jpg

Et enfin il faut mettre dans le bocal une couche de [ume (prune)] puis une couche de sucre et ainsi dessuite jusqu'en haut et remplir de ホワイトリカー[howaitolika]

DSC_1128.jpg

Il ne reste plus qu'à attendre que l'alcool prenne bien le goût des [ume (prune)], c'est à dire quelques mois.

DSC_1129.jpg

DSC_1131.jpg

Un collègue de bureau en a fait une version avec du Brandy et une autre avec du vin à la place du ホワイトリカー[howaitolika].
Ca sera surement mon test de l'an prochain :D

jeudi 7 août 2014

Sortie mensuelle

Dans les boites japonaises, il est de coutume de faire, une fois par mois, une sortie d’équipe. Ma boite ne dérogeant pas à la règle, c’est 北西先生 [kitanishisensei (Maitre Kitanishi)] qui nous a organisé ça pour cette fois.
Et son choix de restaurant fut des plus probants.

DSC_2749

Comme d’habitude l'établissement propose un menu « All you can drink » à durée limitée (2h dans notre cas) avec différent コース [kosu] pour accompagner les boissons (car il faut bien un peu éponger tout ça quand même).
Ce restaurant propose de la nourriture de 沖縄[Okinawa] et ce fut une excellente découverte, en tout cas pour les entrées et la découverte.
Nous avons commencé par les traditionnels 刺身 [sashimi] très très bien présentés

DSC_2750

Puis on nous a servi du もずく酢 [mozukusu] qui est une algue gluante. Je pense que le goût de ce plat est donné par la sauce vinaigrée qui va avec.

DSC_2751

Et le 海ぶどう [Umibudō] (littéralement raisin de mer), qui se consomme avec du ポン酢 [ponzu] (sauce soja au 柚子 [yuzu]). Cette plante marine n'as pas un super intérêt gustatif (là encore pas de goût prononcé ) mais c'est très ludique de faire éclater les petits grains dans sa bouche

DSC_2752

Le reste du repas fut plus conventionnel pour moi. avec des salades et un plat d'echine de porc. A noter que, le restaurent étant spécialisé dans la viande de porc, chaque tables est équipée de sonnette pour héler le garçon de service (comme dans la plus part des restaurant du pays) sauf que ici c'est un jouet pour animaux en forme de .... cochon :D

DSC_2756
Nous avons passé une super soirée (ou en tout cas j'ai passé une super soirée). Et le but a été atteint puisque ce genre de soirée sert à resserrer les liens entre les membres de l'équipe.

dimanche 24 novembre 2013

Que manger un dimanche soir

Quand on a pas envie de cuisiner et de faire la vaisselle ? A Marseille la première réponse qui vient est le "camion à Pizza". Et bien ici c'est presque la même chose !! :) il suffit de remplacer le mot Pizza par ラメン [ramen]. 

DSC_0879

Pour ceux qui ne connaissent pas ce plat d'origine chinoise (d'où l'écriture en katakana [syllabaire utilisé pour écrire les mots d'origine étrangère au Japon]), il s'agit un bol de nouilles chinoises servies dans un bouillon (généralement de volaille) et accompagné de divers ingrédients :
  • de fines tranches de rôtis de porc,
  • de soja,
  • des tranches de bambOO (oui je fais de la pub pour Prologia :D ),
  • de l’œuf dur ,
  • une tranche 蒲鉾 [kamaboko] (VRAI surimi traditionnel japonais) avec un dessin de tourbillon dessus (aussi appelé Naruto :D d'où le Manga),
  • ...


DSC_0883

DSC_0884

Donc tous les dimanches sur le coup des 21:30, un gentil papy passe avec son camion pour vendre ses ラメン [ramen]. Il parcourt les rues du quartier et annonce sa venue par une petite musique comme les marchands de glaces ambulants que l'on voie dans les séries américaines. Il suffit donc de se mettre au bord de la rue et de lui faire signe pour qu'il s’arrête.



Et là, en échange de 600 à 700 ¥ (~5€), il prépare devant vous le bol. Il a 2 marmites qui chauffent en permanence (une pour l'eau des nouilles l'autre pour le bouillon) et un petit meuble à tiroir en bois dans lequel sont rangés tous les ingrédients dont il a besoin pour réaliser les 4 recettes de ラメン [ramen] qu'il a à la carte. Ce soir je me suis laissé tenter par les ミクス ラメン [mikusu ramen] qui étaient très bonnes et qui étaient les bienvenues par le froid qu'il fait actuellement dans ma cambrousse :)

DSC_0882

DSC_0881

DSC_0878

DSC_0877

dimanche 31 mars 2013

Mes nouveaux plat et boisson préférés

Ça y est j'ai une nouvelle boisson préférée et un nouveau plat préféré !!
Commençons par le plat car en fait c'est une variante de mon ancien plat préféré qui était l'お好み焼き [okonomiyaki].



Le nouveau s'appele チーたま豚モダン [chi-tamabutamodan] et c'est un お好み焼き [okonomiyaki] sur le quel on rajoute des うどん [udon] (ça c'est pour モダン [modan {moderne}]) et comme le plat n'est pas assez riche on y ajoute du fromage et un œuf au plat (d'où le チーたま [chi-tama]). J'ai trouvé ce plat dans le restaurant お好み焼き [okonomiyaki] à coté de chez moi. Le mode de préparation est sensiblement le même que ce lui de お好み焼き [okonomiyaki] que j'ai décrit dans un billet précédent . En fait, avant de mettre la bonite, on ajoute une bonne dose de うどん[udon] sur le お好み焼き [okonomiyaki].



Puis juste avant servir on casse un œuf sur la plaque, on ajoute du fromage rappé dessus et on recouvre avec le モダン [modan] coté bonite et on laisse fondre le fromage quelques instants et on sert après y avoir ajouté les traditionnelles sauces (とんがつ [tongastu] et マヨ [mayo]).



Quand à ma nouvelle boisson préférée, je l'ai découverte sur le quai de la gare de  新祝園 [ShinHosono].

[Photo]

C'est comme son nom l'indique アップルソーダぜり [Appurusōda zeri] une gelée acidulé à la pomme. Le coté acidulé est donné par des petit cube de gelée de coco qui craque légèrement sous la dent. Un vrai délice !! :). Par contre cette boisson est piégée !! En effet sur la boite, il est indiqué qu'il faut la secouer 10 fois avant d'ouvrir. Je me suis donc exécuté mais avec modération car le coté soda et agitation manuelle de la cannette me posaient souci. Et bien que né ni !! il fallait y aller franco car cela brise la gelée qui devient alors plus liquide et donc buvable. Quand à moi, ben, j'ai galéré durant 30 minutes pour boire ma cannette dans le train car la gelée semblait se trouver très bien dans la canette et ne voulait pas sortir XD

jeudi 14 février 2013

Moi ce que j'aime en hiver ...

... quand il fait bien froid et qu'il faut se réchauffer ... c'est boire un bon 甘酒  [amazaké] et manger un お好み焼き [okonomiyaki].

Le premier est un genre de vin chaud japonais (en gros c'est de l'alcool de riz fermenté avec l'aide d'un champignon microscopique qui transforme l'amidon en sucre). Comme le vin chaud chez nous, il est agrémenté d'épices en général du gingembre.

Le second est surement un des mes 3 plats préférés au Japon. Il s'agit d'un plat à mi chemin entre la pizza (d'où son surnom/traduction de pizza japonaise) la crêpe et l'omelette. La traduction littérale veut dire "tout ce que vous voulez - grillé". Quelque soit la version les ingrédient de base sont :

  • du chou coupé en tout petit morceau
  • de la farine
  • de l'eau froide 
  • et un œuf
  • bonite séchée, のり [nori] (l'algue verte qui entoure les maki) en poudre , sauce tongatsu (genre de sauce barbecue) et mayo pour l'accompagnement
Le " tout ce qu'on veut" fait référence à l'ingrédient accompagnant la base du okono. C'est-à-dire du bœuf, du porc, des crevettes, du calamar ou dans certain endroit le super maxi combo avec tout ça en même temps (spécial dédicace au resto de 奈良 [Nara]. Le resto de dimanche en proposait, quand à lui, une version aux huîtres. 
Le "grillé" vient du fait que c'est qui sur une plancha (téppanyaki). Quand on les mange dans les restaurants, on est assis a une table avec une "plancha" au centre.
Celui que j'ai mangé dimanche n'était pas traditionnel. Il était au porc mais ça c'est normal même si c'est d'habitude avec une grosse tranche de poitrine et là c'était avec des petits lardons.
Non sa particularité par rapport aux versions habituelles, c'était sa préparation. Comme d'habitude la serveuse arrive avec son petit saladier avec tous les ingrédients dedans. Elle commence à mélanger puis verse le contenu sur la plaque de cuisson

  

Elle part et elle laisse cuire environ 5 minutes. Puis elle revient avec un saladier plein de copeaux de bonite et là je pense que c'est pour une table à coté et qu'elle va juste retourner mon okono.... et bien non elle verse de la bonite sur le monticule qui n'est pas cuit des 2 cotés et elle repart

Elle revient 5 minutes après et là elle retourne la crêpe. "Sacrilège !!",  me dis-je, "Elle a cassé tout le coté ludique du plat". En effet sous l'effet de la chaleur les copeaux de bonite ondulent et donne un aspect vivant au plat que les japonais apprécient beaucoup. Après encore 10 de cuisson sur la face "bonitée", la serveuse revient avec 2 saladier remplis de sauce cette fois-ci et 2 louches pour servir. Traditionnellement, on enduit d’abord au pinceau (et c'est réellement au pinceau) une face avec de la sauce tongatsu puis on dessine des croisillons avec la mayo puis on ajoute la bonite et la poudre de nori. Et là je me dit: "Pour la mayo, tu es mal barrée, ma cocotte!!! parce que des croisillons fait à la louche c'est pas gagné !!! :D" Et bien non, elle avait une autre méthode. Tout d'abord elle a retourné le okono pour avoir la face bonité (qui en fait avait comme caramélisée) sur le dessus. Puis elle a étalé lune couche de mayo pour que la couche soit bien uniforme et enfin elle mis la sauce tongatsu qu'elle a étalé en forme de tourbillon

Résultat après dégustation : cette nouvelle façon de cuire est très bien. Ça enlève un peu le coté fort de la bonite et ça rajoute du craquant/croustillant au plat qui n'est pas pour me déplaire. Bref je pense qu'ils vont me revoir souvent =^_^= surtout que ce n'est pas très cher 680 ¥(~ 6,5€)

jeudi 31 janvier 2013

Ce soir c'est moi qui cuisine !!! =^_^=

Pour un peu changer des Bentobox toutes prêtes (qui sont par ailleurs très bonne et pas très chères ~4/5€), ce soir je me suis fait la popote ;D

Donc ce soir au menu nous avons カレー うどん (en gros un curry sur un bol de udon :D)


おいしいそお !!!!!!  

Et comme je suis sympa je vous donne ma recette :D Les proportions sont pour une personne

Ingrédients :

  • 1 carotte
  • 1 demi oignon
  • 1 pomme de terre 
  • de la pâte de カレー [kare le curry japonais]
  • un peu de beurre
  • un peu de crème (facultatif c'est par ce que j'en avais)
  • des udons (grosses pâtes japonaise à la farine de blé)

Préparation :

  1. Peler et émincer l'oignon
  2. Dans une poêle faire fondre le beurre et y mettre l'oignon
  3. Éplucher la carotte et la débité en petite tranche
  4. Faire de même avec la pomme de terre et la couper en petit morceau  
  5. Lorsque l'oignon devient bien translucide, ajouter dans la poêle  la carotte et la pomme de terre
  6. Recouvrir d'eau et laisser mijoter environ 10 minutes
  7. Lancer la cuisson des udons dans de l'eau bouillante
  8. Dans un bol, faire fondre le カレー avec un peu de crème ou d'eau au micro-onde
  9. Lorsque la pomme de terre et la carotte sont cuites, y incorpore le カレー et bien mélanger
  10. Lorsque tout est cuit mettre dans un bol les udon et les recouvrir du contenu de la poêle
  11. いただきます [itadakimass]



mercredi 30 janvier 2013

Mon petit plaisir de ce soir :D

Ce soir j'ai craqué pour 20 magnifiques et délicieuses fraises !!! (10 ce soir et 10 demain :D ) Ça fait 15 jours qu'elles me narguent à l'entrée des supermarché du coin avec leur parfum et leur couleur bien rouge. Et sérieusement elles sont succulentes !! :D  j'ai même regretté d'avoir acheter de la crème pour manger avec. Elles se suffisent à elles même :D 

Certain vont dire "Oui c'est pas très bien ça!!! pas très écolo !!!" et bien si !!! c'est de la production locale !! Monsieur !!! =^_^=

Seika est réputé pour ses fraises et ils les cultivent de fin Novembre à Mai sous serre. La ville organise même une strawberry hunt (un all-you-can-eat dans les serres). La variété locale semble s'appeler "Aika" 

jeudi 17 janvier 2013

demain j'irai manger à la cantine avec mes copains et mes copines ....

c'est comme dans la chanson sauf que c'était aujourd'hui :) 
Donc à la cantine, on a le choix entre 2 menus, des ramen ou du kuri. Et comme dans tout restaurant basic c'est une machine que encaisse la commande (dommage Tommy là tu ne peux rien gratter !!! ;)
Aujourd'hui j'ai pris le menu B pour 370 ¥  et j'ai eu droit à ça  
C'est donc un bol de riz au chataigne, de la soupe miso, une espece de sala de "je sais pas quoi" avec du Konjaku et un poisson 
Et pour le 4h00 (ou quand on veut car ils picorent beaucoup) on a un frigo rempli de snack à 10/20 ¥ (ça plairait surement @ Tommy ça) je me suis donc pris ça :

une  boisson a la vitamine C et une micro barre de Crunch :)
Demain midi je tente les Ramen ou le Kuri :)

dimanche 13 janvier 2013

au menu ce soir ...

 肉じゃが (niku jaga): un plat que je mange pour la première fois. C'est à mi-chemin entre le pot-au-feu et le gyudon mais sans le riz ;) 

samedi 12 janvier 2013

Premier repas

Pour faire marronner certains et certaines, je mettrais de temps en temps des photos des bonnes choses que je dégusterai ici.
Voici donc pour commencer le menu de mon premier repas
  • en entrée : ポテト サラダ (potato salada)


     
  • en "légume" : コロケ (koroke) 

  • en plat chaud : 天ぷら丼 (tempuradon)